La Vie devant soi – Projet 3ème3

Invitation Pannonica

slam, samples, boucle et histoire, mon son, mon histoire…

PROGRAMME INITIAL

Forts d’une précédente collaboration autour d’un projet « Ville d’ici, villes d’ailleurs » avec l’ARDEPA (voir le site du collège Le Breil), nous avons voulu renouveler l’expérience d’un travail interdisciplinaire. Nous avons souhaité explorer la mise en mots et la mise en musique, et surtout travailler à nouveau avec Nina Kibuanda.

Le projet a été défini ainsi :

Permettre aux élèves de se raconter, raconter leur histoire à travers les mots, les sons de leur environnement familial (bruits familiers, sons de langues étrangères, d’histoire…) Réaliser un récit autobiographique mis en musique. Grâce à l’utilisation de samples, de boucles et en s’inspirant  du morceau City Life de Steve Reich, les élèves composeront une histoire de leur vie. La mise en mots sera suscitée grâce à l’intervention d’un poète slameur Nina Kibuanda et le tout sera mis en musique par Guillaume Hazebrouk, pianiste de jazz.

 Nous avons obtenu du Conseil Général une petite subvention. Puis suite aux rencontres avec les artistes, les idées ont fusé : la curiosité, parler et écrire sur soi, portraits, autoportraits et portraits de famille en français et anglais, explorer les possibilités, travailler sur la cohésion du groupe, de soi, donner une part, la parole, la mise en mots aux élèves, permettre un slam théâtralisé…

Et enfin : La Vie devant soi de Romain Gary

COMMENT ?

Sur un trimestre (4 mois).

6 heures de sensibilisation et de prise en main, prise de parole avec Nina Kibuanda à raison de 2h par semaine sur 3 semaines avant les vacances de novembre (semaines 40, 41 et 42).

Prises de son et boucles musicales avec M Leroux

Lecture et écriture de portraits en français et en anglais

Restitution le mercredi 17 décembre 2014 à 18h30 sur la scène du Pannonica.

Organisation d’une semaine plus intense de 5 + 3 + 1 = 9h la semaine précédant le concert  avec Guillaume et Nina pour la mise en bouche, la mise en son et la mise en scène des textes et des mots.

En français les élèves ont travaillé sur le thème de l’autobiographie. Ils ont appris et dit Le Hoquet de Léon-Gontran Damas ainsi que Prière d’un petit enfant nègre de Guy Tirolien.

En anglais, nous avons travaillé la présentation personnelle en abordant des thèmes variés. Nous avons aussi lu des extraits des roman Toast by Nigel Slater, M Vertigo by Paul Auster,  The Buddha of Suburbia by Hanif Kureishi and White Teeth by Zadie Smith. Les élèves ont écrit et dit des textes plus ou moins élaborés sur des souvenirs d’enfance et des désirs d’enfants, rêves de futur….

En musique, les élèves ont enregistré des phrases pour en déterminer les contours mélodiques et réaliser de courtes partitions correspondant à des mots lus. Un processus analogue a été au préalable étudié par les élèves dans la pièce City Life de Steve Reich. Ce matériau thématique a ensuite été soumis à Guillaume Hazebrouck et a servi de base à l’écriture des accompagnements musicaux individuels des élèves. M. Leroux a poussé le travail plus loin en travaillant sur des boucles rythmiques, incluant des samples conçus par les élèves.

LES ABOUTISSEMENTS

Les élèves ont écrit de longs textes, pour certains en anglais. Ils ont été vraiment à l’aise dans leur diction grâce à l’aide de l’assistant. Ils sont aussi plus confiants pour lire des textes de littérature en langue anglaise. Leurs textes en français sont riches et forts. Certains élèves semblent avoir trouvé dans l’écriture un refuge, une force aussi. Nous avons été souvent émus, voire dérangés par leur vérité. La plupart des textes écrit et répétés n’ont finalement pas été retenus mais nous essaierons d’en garder une trace. Il a fallu faire un choix difficile pour garder en tête la construction d’un spectacle, garder la cohésion d’un groupe autour d’un projet. Chaque élève a eu malgré tout un/des moment(s) privilégié(s) de pratique et mise en mots accompagnée de Guillaume qui a su les apprivoiser. La présence, le partage de Nina avec l’ensemble des élèves du groupe a été souvent détonateur pour certains d’entre eux qui ont pu, nous le pensons, prendre du recul vis-à-vis de leur vie souvent difficile.

LE CONTENU

L’étape de la représentation au Pannonica nous a semblée cruciale pour entraîner les élèves vers un projet abouti. Nous avons pour cela bénéficié du soutien de Mme Mortier la professeure documentaliste qui connaît bien cette salle, haut lieu de la musique de jazz à Nantes.

  • Boucles rythmiques, nappes sonores
  • Phrases et accords
  • Sons et musique
  • Accompagnement individuel de Guillaume sur les textes personnels des élèves
  • Deux poèmes : Le Hoquet et Prière d’un petit enfant nègre
  • Texte commun La vida
  • Texte collectif La vie devant soi
  • Textes individuels en français et anglais

Le site du Pannonica

Nina Kibuanda

Guillaume Hazebrouck

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *