Tous les articles par Valentin Leroux

Jeu de l’oie collaboratif et Publipostage

Voici un retour d’expérience sur un travail de création d’un jeu de l’oie par des élèves de 3ème, à destination d’élèves de 5ème.

L’idée de ce projet m’est venue d’une belle expérience vécue en fin d’année dernière, alors que mes terminales option musique étaient en pleine période de révision. À l’occasion d’un voyage scolaire en train, j’ai réalisé un jeu de l’oie à base de questions sur les œuvres du bac.  En tout, 224 cartes en tout genre, allant de la culture générale aux extraits à identifier en passant par les questions de cours et les cartes bonus.

Une expérience concluante, et 4h de train qui ont certainement été plus productives que bien des séances…

En revanche, si la conception des cartes ne m’a pas posé de grandes difficultés (la gestion sommeil mise à part…), j’ai regretté après-coup que mes élèves n’aient pu participer à ce travail d’élaboration… mission qui sans aucun doute eût été riche d’enseignements ! D’où mon envie de faire créer un jeu par une classe à destination d’un autre niveau…

Jeu de l’oie pour réviser son Bac de musique, quand ça bosse dur jusque dans dans le train ! 😂 https://t.co/skb3lBnVSe #JeuBacMusique pic.twitter.com/qUy4ySVfDg

 

Le projet

Réaliser un jeu permettant de réviser les familles instrumentales, d’apprendre à reconnaître les timbres et de savoir nommer les instruments, le tout avec suffisamment de questions pour occuper chaque îlot pendant une séance d’une heure.

Les créateurs des cartes sont des élèves de 3ème, pour qui quelques révisions ne font pas de mal et qui travaillent au passage la compétence :  Concevoir une succession (« playlist ») d’œuvres musicales répondant à des objectifs artistiques.

Les joueurs sont les élèves de 5ème, pour qui la connaissances des instruments fait partie des notions qu’il sera important de maîtriser rapidement…

 

Par où commencer ?

La conception des cartes est réalisée par les élèves, sous e-lyco… ou n’importe quel autre système de formulaire en ligne. Attention dans ce cas lorsque les données récupérées sont nominatives, et qu’elle ne doivent pas être hébergées hors UE !

Les réponses sont ensuite récupérables sous différents formats, selon l’outil utilisé (format CSV pour e-lyco, Excel pour Google Form…)

 

 

Comment créer les cartes ?

Si créer les cartes une à une peut vite devenir très, très, très fastidieux, on a tout intérêt à utiliser un outil permettant d’automatiser les choses, ou tout du moins de dégrossir le travail.

Pour cela, j’ai utilisé la fonction de publipostage intégrée à Word. Pas de réelle difficulté dans l’opération, mais puisqu’une bonne vidéo vaut mieux qu’on long billet de blog…

 

Lancement de l’activité…

Le temps d’apprentissage est rapide, mais une bonne organisation est nécessaire pour éviter que le volume sonore ne dépasse les 140 dB toutes les 3 secondes. Quelques recommandations :

  • Rester disponible tout le temps du jeu et endosser le rôle d’observateur-arbitre.
  • Faire un tour « pour rien » avec les élèves et montrer le fonctionnement des différentes questions.
  • Préparer tous les extraits sur une tablette, un baladeur, un ordinateur…
  • Prévoir un splitter audio et un casque par élève.

Et au final ?

Je mets à disposition des collègues intéressés :

 

Jouez bien ! 🙂

MeloScape

Drôle de nom pour un programme…

Il s’agit d’une application Max destinée à la reconnaissance mélodique, et que j’utilise je compte bien utiliser très prochainement dans le cadre d’un Escape Game pédagogique !

Le logiciel en est actuellement à sa toute première version « publique » : n’hésitez pas à m’informer d’éventuelles difficultés d’utilisation. Un temps de rodage sera certainement nécessaire mais le potentiel de l’application est bien là !

Installation

  1. Téléchargez et installez Max sur votre ordinateur. Vous n’aurez pas besoin d’activer la licence, donc ça ne coûte rien !
  2. Téléchargez l’archive contenant MeloScape et décompressez-la.
  3. Lancez le fichier MeloScape et cliquez sur le petit micro pour activer le son.
  4. Créez autant d’énigmes que vous souhaitez.
  5. Appuyez sur la touche [Echap] pour passer en mode joueur (l’écran devient noir).
  6. Maintenez la touche [Espace] enfoncée (ou utilisez un Makey-Makey) pour enregistrer une séquence mélodique.
  7. Si vous avez bien chanté, votre récompense apparaît ! 😉

Pour en savoir plus, rendez-vous sur l’article de blog expliquant ce projet…

Télécharger MeloScape 1.0

Escape Game sous Max

Comme annoncé il y a quelques jours sur Twitter, voici un programme de reconnaissance mélodique que je me permets de partager auprès de tous ceux qui auront le courage de l’essayer !

Surfant sur la vague de l’Escape Game pédagogique (ou Serious Escape Game), je me suis lancé dans la réalisation de cette application qui affiche une récompense lorsqu’une bonne mélodie est reconnue. Au passage, j’en profite pour faire un petit coucou à Sara Toupin, ma formidable collègue du Mans… qui avait également besoin d’une application de genre et sans qui ce projet n’aurait pas vu le jour avant le siècle prochain.

Il peut s’agir d’un simple message, d’une image, d’une page web, d’un son ou même d’un déclenchement externe (ex. électronique sous Arduino).

Démonstration d’une version « en cours d’élaboration » (la version « publique » se trouve en bas de cet article)

 

Comment ça marche ?

La création d’une récompense se déroule à l’intérieur du logiciel, en 5 étapes :

  1. Choix du type de récompense (Message, Image, Page Web, Son, Arduino).
  2. Paramétrage (texte, fichier image, URL, fichier son, message pour Arduino…).
  3. Choix d’une mélodie à reconnaître à partir d’un fichier MIDI (personnellement, je fais ça depuis Finale).
  4. Choix de la durée d’affichage (pour les messages, les images ou les pages web).
  5. Enregistrement de l’énigme sous forme de fichier texte.

Au final, on peut créer autant de fichiers texte qu’il y a d’énigmes dans la base du logiciel.

Une fois le fichier généré, voici à quoi celui-ci ressemble. Comme vous pouvez le constater, rien de bien sorcier là-dedans : on reconnaît la mélodie sous forme de valeurs numériques (en MIDI, le 65 correspond à la note FA, le 64 à la note MI, et ainsi de suite), le type signifie qu’il s’agit d’un message texte… et je vous laisse deviner la suite.

Après avoir créé autant de fichiers qu’il y a d’énigmes, la suite de l’opération consiste à appuyer sur la touche [Echap] pour que l’écran s’efface et laisse la place au joueur.

Par la suite, il suffira de maintenir la touche [Espace] enfoncée pour enregistrer automatiquement une mélodie : ce n’est qu’au moment du relâchement que la comparaison entre la mélodie chantée (ou jouée, ou sifflée, ou assassinée) et les énigmes possibles autra lieu.

Avis aux amateurs, cela fonctionne très bien également avec un Makey-Makey !

 

Quelques recommandations avant de vous lancer
  • Le système a les mêmes limites qu’un accordeur : un environnement bruyant n’est pas l’idéal pour bien détecter les hauteurs.
  • En cas de difficulté à faire reconnaître une mélodie, ralentissez un peu. Là encore, c’est comme un accordeur, il faut un bref instant avant que chaque note puisse être correctement reconnue.
  • Utilisez autant que possible un bon micro (un Zoom H4 dans mon exemple), afin de réduire le souffle ou d’éviter des limitations du spectre qui fausseraient la détection des hauteurs.
  • Enfin, le programme ne gère pas le rythme. Ça serait techniquement faisable… mais il me faudra du temps pour cela 😉

 

Téléchargement

Le programme se trouve dans la rubrique Logiciels du site !

EdmusConnect #3 – Créer une application avec Max

Quelques ressources complémentaires pour les participants à l’atelier « Créer une application avec Max » le 8 avril 2017 à Tours.

Présentation de l’atelier

 

Mémo des fonctions de bases dans Max

Quelques bonus pour résumer les fonctions abordées

  • Vous pouvez télécharger Max sur le site de l’éditeur : www.cycling74.com
  • 3 logiciels en démonstration : Paysages Sonores, Basket Music, My City Life.
  • Patches Max résumant les fonctions abordées : les bases, objets mathématiques, objets audio, interaction, BYOD.

Pour télécharger des instruments au format VSTi (gratuitement), jeter un œil du côté de www.vst4free.com ou DSK Music.

 

Boléro de Ravel

Quelques points de bonus pour les élèves motivés !

 

Le thème du Boléro de Maurice Ravel :