Archives par mot-clé : max

Escape Game sous Max

Comme annoncé il y a quelques jours sur Twitter, voici un programme de reconnaissance mélodique que je me permets de partager auprès de tous ceux qui auront le courage de l’essayer !

Surfant sur la vague de l’Escape Game pédagogique (ou Serious Escape Game), je me suis lancé dans la réalisation de cette application qui affiche une récompense lorsqu’une bonne mélodie est reconnue. Au passage, j’en profite pour faire un petit coucou à Sara Toupin, ma formidable collègue du Mans… qui avait également besoin d’une application de genre et sans qui ce projet n’aurait pas vu le jour avant le siècle prochain.

Il peut s’agir d’un simple message, d’une image, d’une page web, d’un son ou même d’un déclenchement externe (ex. électronique sous Arduino).

Démonstration d’une version « en cours d’élaboration » (la version « publique » se trouve en bas de cet article)

 

Comment ça marche ?

La création d’une récompense se déroule à l’intérieur du logiciel, en 5 étapes :

  1. Choix du type de récompense (Message, Image, Page Web, Son, Arduino).
  2. Paramétrage (texte, fichier image, URL, fichier son, message pour Arduino…).
  3. Choix d’une mélodie à reconnaître à partir d’un fichier MIDI (personnellement, je fais ça depuis Finale).
  4. Choix de la durée d’affichage (pour les messages, les images ou les pages web).
  5. Enregistrement de l’énigme sous forme de fichier texte.

Au final, on peut créer autant de fichiers texte qu’il y a d’énigmes dans la base du logiciel.

Une fois le fichier généré, voici à quoi celui-ci ressemble. Comme vous pouvez le constater, rien de bien sorcier là-dedans : on reconnaît la mélodie sous forme de valeurs numériques (en MIDI, le 65 correspond à la note FA, le 64 à la note MI, et ainsi de suite), le type signifie qu’il s’agit d’un message texte… et je vous laisse deviner la suite.

Après avoir créé autant de fichiers qu’il y a d’énigmes, la suite de l’opération consiste à appuyer sur la touche [Echap] pour que l’écran s’efface et laisse la place au joueur.

Par la suite, il suffira de maintenir la touche [Espace] enfoncée pour enregistrer automatiquement une mélodie : ce n’est qu’au moment du relâchement que la comparaison entre la mélodie chantée (ou jouée, ou sifflée, ou assassinée) et les énigmes possibles autra lieu.

Avis aux amateurs, cela fonctionne très bien également avec un Makey-Makey !

 

Quelques recommandations avant de vous lancer
  • Le système a les mêmes limites qu’un accordeur : un environnement bruyant n’est pas l’idéal pour bien détecter les hauteurs.
  • En cas de difficulté à faire reconnaître une mélodie, ralentissez un peu. Là encore, c’est comme un accordeur, il faut un bref instant avant que chaque note puisse être correctement reconnue.
  • Utilisez autant que possible un bon micro (un Zoom H4 dans mon exemple), afin de réduire le souffle ou d’éviter des limitations du spectre qui fausseraient la détection des hauteurs.
  • Enfin, le programme ne gère pas le rythme. Ça serait techniquement faisable… mais il me faudra du temps pour cela 😉

 

Téléchargement

Le programme se trouve dans la rubrique Logiciels du site !

Paysages Sonores

Suite au 4ème edmuslive, en date du 1er octobre 2015, voici la version « publique » de l’application que j’ai présentée vers la fin de l’émission. Vous pouvez réutiliser ce programme librement, et pourquoi pas me faire part de vos suggestions afin d’enrichir celle-ci.

Paysages sonores est une application conçue pour simuler le déplacement d’un auditeur au milieu de plusieurs sources sonores. Il est possible de charge jusqu’à 8 sons stéréophoniques simultanément, et de définir un périmètre pour chacun d’entre eux.

Paysages Sonores

 

Téléchargez PaysagesSonores.zip (Clic droit / Enregistrer sous). Vous pouvez également télécharger le fichier source, si vous souhaitez rentrer dans le coulisses de Max ou encore charger l’application dans le Runtime Mac ou Pc.

Et ne manquez pas de revoir l’edmuslive #4 avec Nicolas Olivier (@nicoguitare), Philippe Heymes @musicalisse, Emmanuel Quatrefages (@e4fages), Phillipe Guilhem (@philippeguillem), Bruno De Chénerilles (www.audiorama.org), Benoit Kiry (@edmjeancolmar) et moi-même.

Des images enrichies avec Max

Aujourd’hui, un bref tuto pour répondre à une question d’Emmanuel Quatrefages

Le double énonce du problème :



Et une proposition de réponse…

À vous d’essayer, vous pouvez tester gratuitement Max et le télécharger sur le site de l’éditeur !

Faire des maths avec Max-MSP

Hier matin, l’équipe de @Nipedu a posé une question à sa TL, question à laquelle je me suis empressé de répondre pour prouver que oui, les littéraires savent empiéter sur les plate-bandes des scientifiques à condition d’être bien outillés (et un peu geeks sur les bords…)

L’énoncé du problème

Et une proposition de réponse…

 

Vous pouvez vous faire la main et télécharger Max à cette adresse. La version de démo n’est pas limitée dans le temps mais ne permet pas la sauvegarde de vos patches. Vous pouvez aussi activer une période de démonstration sans limites pour une durée de 30 jours.

À vous de jouer !

Rencontres de profs connectés #edmus à Toulouse : 14 et 15 mars 2015

Le week-end du 14-15 mars 2015 auront lieu les première rencontres de la team #edmus, pilotée par des enseignants en éducation musicale de la France entière réunis pour l’occasion à l’ESPE de Toulouse.

Vous trouverez toutes le programme et toutes informations utiles sur le site dédié : http://zikcollege.fr/edmus-connect.

 

Vous trouverez ici quelques documents relatifs aux deux ateliers que j’anime.

Créer une application musicale à l’aide de Flash.

Télécharger le livret [PDF] [epub]

La solution du dernier exercice, commentée

illustration1.addEventListener(MouseEvent.MOUSE_OVER, fl_MouseOverHandler); function fl_MouseOverHandler(event:MouseEvent):void { import com.greensock.*; import com.greensock.easing.*; TweenLite.to(illustration1, 1, {rotation:360, ease:Cubic.easeIn}); }

Créer une application musicale à l’aide de Max.

Télécharger le livret [PDF] [epub]